Initiatives de transition

Notre petit groupe s’interroge au sujet du mouvement « initiatives de transition ». Nous pourrions bien nous fédérer à ce mouvement.

Le film présentant cette initiative sera visionné dans le  groupe de travail vendredi 5 mars  à 20H chez Emilie Mennea, Neuve Eglise. Contactez nous si vous êtes intéressés.

Le mouvement des Villes en Transition consiste à inciter les citoyens d’un territoire (village, commune, ville ou quartier d’une ville) à prendre conscience du pic pétrolier etde ses profondes conséquences. Il est urgent de s’y préparer en mettant en place des solutions visant à :

  • réduire ses émissions de CO2 et sa consommation d’énergie d’origine fossile selon le Plan d’action de descente énergétique créé par la collectivité et fondé sur une vision positive de son avenir ;
  • retrouver un bon degré de résilience par la relocalisation de ce qui peut l’être et par l’intensification des liens entre habitants et acteurs économiques locaux ;
  • acquérir les qualifications qui deviendront nécessaires.

Dès lors, chaque collectivité locale trouvera par elle-même les solutions qui lui conviennent en fonction de ses ressources et de ses enjeux. Il n’y a pas de réponse toute faite. Le modèle de Transition offre un cadre de travail cohérent mais non coercitif.

Une initiative de Transition est une sorte de «toit» commun qui reconnaît les réalisations portées par d’autres (associations, Agenda 21, entreprises etc…) et soutient les projets qui correspondent aux objectifs.

  • La résilience est un concept central à la transition. En quelques mots, c’est la capacité d’une collectivité à faire face aux aléas extérieurs (comme l’augmentation du prix du pétrole) et à s’en affranchir.
  • Le domaine de connaissances qui explicite comment développer des collectivités résilientes est la permaculture, qui est une science issue du monde de l’agriculture et étendue à l’urbanisme, l’architecture (et plus : conception de systèmes). La permaculture comporte de nombreux principes, basé sur l’observation (et l’exploitation) des synergies entre éléments d’un système.

Voici quelques principes de permaculture (de Bill Mollison, cf The Global gardener) :

  • Etre polyvalent / remplir plusieurs fonction
  • Etre local (réseau, liens (asso.), social, origine matériaux, etc)
  • Prendre soin de la nature & des Êtres humains (diminuer les besoins de tout type d’énergie!)
  • Partager / Mettre en commun / Distribuer le surplus (auto-gestion, participation, réutilisation, robuste, etc)

http://www.villesentransition.net/transition/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.